Véronique Hébert : derrière le sourire d’un ange

Véronique Hébert : derrière le sourire d’un ange

Par Heloïse Leclerc

8 Décembre 2015

Avec sa quarantaine lumineuse comme le soleil, une personnalité étoilée et son triple chapeau de professionnelle accomplie, mère radieuse et femme engagée, Véronique Hébert ne peut que susciter l’admiration. Ce qui est le plus admirable chez elle dépasse cependant l’évidence : à chaque jour, elle n’a pas peur de réécrire sa recette du bonheur.

Briser un tabou

En juin 2015, Véronique a publié le billet Le soleil après la pluie sur le blogue divasenligne.com où elle abordait un sujet très tabou : la dépression. Connue pour son implication auprès de l’Institut universitaire en santé mentale de Québec à titre d’ambassadrice de la soirée de financement D’un chic fou, elle a choisi de lever un pan de voile sur son expérience personnelle. Diplômée de Mérici en tourisme, Véronique complétait un certificat en gestion d’événement touristique à Laval lorsqu’elle a été recrutée par le Laurie Raphael en 1999. « Je suis arrivée dans cette entreprise avec très peu de connaissances culinaires. Je ne buvais pas de vin... Cela a été un apprentissage exceptionnel. » Malgré cela, pour atteindre l’excellence, Véronique ne compte pas les heures. Au bout de trois ans, épuisée et désillusionnée d’avoir travaillé autant pour un faible revenu, ébranlée par le divorce de ses parents et secouée par une rupture amoureuse, elle a sombré dans une dépression majeure. À 27 ans, on lui a dit que sa carrière était finie.

Vaincre la dépression, réaliser ses rêves

Les oiseaux de malheur n’avaient pas raison. Après plusieurs mois de repos, d’hospitalisation brève et de médicamentation, Véronique a pris du mieux, puis a été recrutée par Décorum, où elle a piloté les ventes pendant une dizaine d’années, au cours desquelles elle a aussi donné naissance à sa précieuse Charlotte, une enfant vive d’esprit qui la ramène toujours à l’essentiel. Un partenaire de l’entreprise, le George V, l’a ensuite approchée avec une proposition sur mesure, « sa  job de rêve » : un poste de directrice du développement en télétravail à 80%. « J’ai toujours eu de la misère avec la notion de « puncher », mais j’aurais été trop insécure à mon compte. Beaucoup de travailleurs n’osent pas demander ce genre d’arrangement à leur patron, même si ça pourrait améliorer leur qualité de vie. »

Apprendre à dire non

Même en réunissant « les conditions gagnantes du bonheur », Véronique insiste sur l’importance de la démarche personnelle à entreprendre pour être capable de bien les savourer. « Pendant trop longtemps, j’ai eu l’impression que le poids du monde reposait sur mes épaules, pourtant, je ne fais pas d’opérations à cœur ouvert, juste de l’événementiel. Peu à peu, j’ai appris à distinguer ce m’appartient de ce qui ne m’appartient pas et à me choisir, ce qui implique de mettre des limites. »

S’outiller pour atteindre l’équilibre

Suivie en PNL (programmation neurolinguistique), Véronique se sent mieux équipée que jamais pour faire face à ses émotions conflictuelles en les abordant de front sans attendre et en les rationnalisant. Elle s’offre aussi de nombreux moments de décrochage. Elle voyage, elle aime beaucoup partir de chez elle avec sa fille, elle écrit, elle va au spa ou chez le coiffeur, elle fait du sport comme du yoga chaud ou de la boxe, elle se fait masser régulièrement, bref, elle prend du temps pour elle. Sur divasenligne.com, Véronique se rappelle – et nous aussi par le fait même – une chose très importante : « Les réseaux sociaux donnent parfois l’illusion que la vie des autres est parfaite. On hésite à partager nos peines, nos coups durs et nos échecs, car on ne veut pas troubler les autres ou parce que cela ne se fait pas de demander de l’aide publiquement. » Qui sait ce qui se cache derrière le sourire d’un ange?

Dans le cadre de la série Femme GLAM, découvrez la photographe Annie Simard! Portraitiste à Québec depuis plus de 5 ans, elle propose l’expérience GLAM.as, une séance photo incluant la coiffure et le maquillage. Son super pouvoir: faire ressortir la beauté naturelle de ses clientes.

 

CRÉDITS: Photographe: Annie Simard / www.anniesimardphoto.com  / www.glam-as.com info@anniesimardphoto.com 
(418) 563-8297 Assistante : Andréanne Gaulin-Riffou Coiffure: Johanne Guimond / Soho Coiffure 2336 Ch Ste-Foy, 
(418) 653-7646 Maquillage: Maryse Bélanger (418) 809-9135 maryse32.mb@gmail.com

_____________________________________________________________________________

  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube
  • Google +
  • Instagram
  • Vimeo