Femme Glam : Marie-Claude, l’ambition au féminin

Femme Glam : Marie-Claude, l’ambition au féminin

Par Heloïse Leclerc

 - Château Frontenac

15 Octobre 2015

À 34 ans, Marie-Claude Brousseau est directrice des relations publiques du Château Frontenac et sa feuille de route a de quoi faire l’envie de bien des recrues en communication. Avec ses deux boys  – son amoureux depuis 10 ans et son bambin de trois ans –, elle réussit à arrimer ses responsabilités professionnelles et familiales sans renoncer au « fun. » « Je me trouve chanceuse, mais j’ai travaillé fort pour arriver-là! » résume-t-elle en rigolant.

Se donner les moyens de ses rêves

Marie-Claude a toujours eu sa carrière idéale en tête. « Je m’étais dit que j’aurais mon premier poste de direction avant 30 ans et que je n’aurais pas d’enfant avant cet âge. J’ai toujours pensé à la prochaine étape. » Dès l’adolescence, elle démontre un focus peu commun. «Je faisais la fête et je rentrais à trois heures du mat, mais si j’avais un examen le lendemain, j’étudiais pareil! Je savais que j’avais des objectifs, des responsabilités… »

Après sa graduation en relations publiques, Marie-Claude occupe un premier poste de représentante sur la route pour une compagnie de construction. « Je faisais du développement de territoires à Montréal,  à Toronto… Je n’étais jamais à la maison, sauf les weekends. Ce n’était pas mon casting, mais ça m’a beaucoup appris! »

Reconnaître ses limites

En proie à de l’anxiété chronique, Marie-Claude traverse un épisode sombre à 24 ans. « J’ai fait un shut down général. Je venais de rencontrer mon chum, je me suis dit qu’il allait penser que j’étais folle. J’étais plutôt fonceuse, donc personne n’aurait pu dire que j’allais moins bien, mais je m’étais mise dans une situation difficile à vivre. C’est ça qui m’a fait réaliser que j’avais besoin d’une structure, que je serais plus heureuse dans un milieu corporatif. »

Le vent tourne avec son entrée à Place Laurier pour un poste de coordination aux communications. « Quand j'ai entendu parler du poste, il venait de fermer. J'ai été vraiment insistante pour avoir une entrevue et au premier tour, je ne l’ai pas eu. Mais ils m'ont rappelée trois mois plus tard pour me demander si ça me tentait toujours. » Marie-Claude a alors sauté à pieds joints dans la mode et le commerce de détail et, où elle apprécie l’adéquation entre ses passions et son milieu de travail en plus de bénéficier du cadre stable associé à une grosse compagnie. Forte de cette expérience, elle brigue ensuite le poste de directrice marketing de Fleur de Lys à 29 ans. Mission accomplie! 

S’enraciner encore et encore

À peine deux ans plus tard, Marie-Claude est devenue maman. « En accouchant, j’ai bien pensé que j’allais devenir cinglée, un trou noir, mais c’est le contraire qui est arrivé. Ça m’a mis les deux pieds sur terre. »

Inspirée par les femmes qui parviennent à concilier travail et famille, elle ne tarit pas d’éloges pour son conjoint, très impliqué à la maison, et pour sa famille, ses « meilleurs chums. »  « Une famille qui te supporte, c'est la base de la confiance en soi. On n'a pas à être toujours d'accord. Nous autres, on discute. On se dit la vérité. J'essaie d'agir comme ça avec les autres, même dans mon milieu de travail. J’espère reproduire ça avec mon fils. »

Son secret pour garder l’équilibre n’a rien de sorcier. Selon elle, il est primordial d’apprendre à savourer les petits moments de qualité. «  Ma journée parfaite? C’est un samedi matin, un déjeuner en famille, une marche dans le bois, où on tire des cailloux dans le lac ou on observe les canards… On dine, puis je fais une sieste avec mon fils et on soupe… en famille. »

À 34 ans, Marie-Claude a l’impression d’être sur son x. « Mais au final, ce qui m'importe le plus au monde, ce sont les relations humaines et les gens que j'aime. »

 ________________________________________________________________________________________

Dans le cadre de la série Femme GLAM, découvrez le travail la photographe Annie Simard!  Portraitiste à Québec depuis plus de 5 ans, elle propose l’expérience GLAM.as, une séance photo incluant la coiffure et le maquillage. Son super pouvoir: faire ressortir la beauté naturelle et lumineuse de ses clientes.

 CRÉDITS : Photographe : Annie Simard / www.anniesimardphoto.com  / www.glam-as.com info@anniesimardphoto.com (418) 563-8297 Assistante : Andréanne Gaulin-Riffou Coiffure : Johanne Guimond / Soho Coiffure 2336 Ch Ste-Foy, (418) 653-7646 Maquillage : Maryse Bélanger (418) 809-9135 maryse32.mb@gmail.com

 

 

 

  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube
  • Google +
  • Instagram
  • Vimeo