Femme Glam : Karine Jacques : Main de fer, coeur de velour

Femme Glam : Karine Jacques : Main de fer, coeur de velour

Par Heloïse Leclerc

8 Janvier 2016

Dans la cuisine ouverte du Renard et la Chouette, une concentration paisible se lit sur ses traits tandis que ses mains s’affairent à dresser des assiettes rustiques et raffinées. Souriante, elle dépose ses plats face aux clients en salle et elle retourne en coulisse, où elle donne un coup de plonge entre deux commandes, le visage de l’humilité.

Karine Jacques se consacre à son art avec une discipline d’ascète, avouant y engloutir 95% de ses heures actives. En 2015, le resto qui l’emploie recevait une nomination dans le top 30 des nouveaux établissements canadiens.

Quitter

À 19 ans, Karine s’est envolée du cocon familial pour un baccalauréat en études allemandes à l’Université de Montréal. « J'avais besoin d'une distance pour me trouver. Changer de ville m'a centrée. »  Elle a sauté sur l’opportunité de compléter une session en Allemagne. Pour gagner un peu d’argent, elle a gardé les enfants d’un chef… dans un château! « Il y avait des réceptions de fou, des baptêmes, des mariages… Le dit chef avait un atelier de cuisine, son hélicoptère, sa ligne de produits, son émission… Je me souviens d’avoir pensé que son métier était vraiment cool. »

Tester

De retour au Québec, l’intérêt de Karine pour la cuisine – un héritage familial – s’est accentué. « J'ai habité avec des colocs français qui faisaient full à manger, je me suis mise à tripper sur le Marché Jean-Talon … C'était aussi le début du Food Network, je regardais Jamie Oliver et je le trouvais hot. »

Pour valider son inclinaison, Karine a déniché un poste dans un café de Verdun. « Il y a une magnifique femme qui m'a accueillie, comme une deuxième maman, une retraitée passionnée de restauration. Elle m'a laissé toute la latitude du monde! »

Se doter d’une structure

En 2007, Karine a décidé de retourner à l’école pour obtenir un diplôme en cuisine à l’ITHQ. « Je me souviens du kit de l’école de cuisine : la veste de chef blanche, les pantalons pied de poule à taille haute dégueulasse, le filet, la toque... Mais ce n'est pas ça le but, être sexy quand tu travailles. Pas pour moi, pas dans mon métier. »

La fougue de Karine n’est pas passée inaperçue. Elle a été sélectionnée pour représenter son école au concours Almost Famous Chef à Toronto sous la tutelle de Pasquale Vari. Après sa graduation, elle a intégré le Club Chasse et Pêche, une institution montréalaise qu’elle décrit avec humour comme le « McDo de la gastro. » C’est là, au sein d’une brigade où le leadership est largement conjugué au féminin, qu’elle semble avoir connecté avec la gastronomie, jusqu’aux larmes d’émotion en plein service. 

Revenir

Il y a trois ans, Karine a senti le besoin de revenir à Québec auprès des siens. D’abord aux fourneaux du Moine Échanson, elle a ensuite investi le Renard où elle œuvre depuis. « Récemment, des gens de la restauration de Toronto sont passés au resto. Après le repas, ils m’ont serrée dans leurs bras en disant qu’ils trouvaient ça cool de voir une femme qui « rock the s*** in the kitchen. » Pour moi, que ce soit un homme ou une femme n’a pas d’importance. »

« Je vieillis. Je ne pensais jamais dire ça à 25 ans [NDLR elle a 32 ans]. Mon corps est décomposé. J'ai des tendinites de fou, j'ai mal dans les jambes. Je ne veux pas déjà arrêter la cuisine. J'aime dresser, mais physiquement, ça devient intense. Et je rêve d'avoir des enfants, mais pour ça, ça prendrait un monsieur... » Souhaitons à Karine de trouver la recette qui comblera ses aspirations tout en nous permettant de savourer encore longtemps ses créations culinaires uniques à Québec! 

______________________________________________________________________

Dans le cadre de la série Femme GLAM, découvrez le travail la photographe Annie Simard!  Portraitiste à Québec depuis plus de 5 ans, elle propose l’expérience GLAM.as, une séance photo incluant la coiffure et le maquillage. Son super pouvoir: faire ressortir la beauté naturelle et lumineuse de ses clientes.

CRÉDITS : Photographe : Annie Simard / www.anniesimardphoto.com  / www.glam-as.com info@anniesimardphoto.com (418) 563-8297 Assistante : Andréanne Gaulin-Riffou Coiffure : Johanne Guimond / Soho Coiffure 2336 Ch Ste-Foy, (418) 653-7646 Maquillage : Maryse Bélanger (418) 809-9135 maryse32.mb@gmail.com

 

  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube
  • Google +
  • Instagram
  • Vimeo